Scénario et réalisation : Glen Morgan

2016 - Américain - Fantastique, Policier, Drame

Avec : David Duchovny, Gillian Anderson, Sheila Larken, Tim Armstrong...

Résumé :

Mulder et Scully enquêtent sur la mort d’un employé du gouvernement chargé de relocaliser des sans-abris. La scène de crime montre la violence de l’attaque et Mulder suspecte un mystérieux artiste d’être responsable. De son côté, Scully se rend au chevet de sa mère qui est dans le coma.

Critique :

Après Darin Morgan et son extraordinaire Mulder & Scully meet the were-monster, c’est au tour de son frère Glen Morgan, tout aussi vénéré par les fans de la série, de signer l’épisode 4 de la saison 10, Home Again. Longtemps, les rumeurs ont laissées entendre qu’il s’agissait d’une suite de l’épisode culte de la saison 6, Home. Il n’en est rien. Si Glen Morgan a repris une partie du titre, ce n’était que par superstition, Home ayant été son premier come-back après avoir été absent de la saison 5, couronné de succès.

vlcsnap-2016-02-09-12h10m49s24 vlcsnap-2016-02-09-12h13m10s139

Ce titre, qui a donc fait rêver les afficionados de la série, résume en fait la double lecture de l’épisode. Une partie de l’intrigue se concentre sur un « monster-of-the-week », un vengeur des sans domiciles fixes ; une autre partie de l’intrigue nous montre Scully au chevet de sa mère, dans le coma, lui suppliant de ne pas partir retrouver les morts dans leur « maison ».

Cette tentative de mêler monster-of-the-week et mythologie est réellement louable : dans la série originelle, c’est justement le passage brutal de l’un à l’autre qui avait très mal vieilli. Néanmoins, il est regrettable de ne se contenter que de 6 épisodes pour cette nouvelle saison, forçant les scénaristes à raconter beaucoup en peu de temps. Home Again en pâtit : il développe de nombreuses pistes, mais nous laisse sur notre fin. L’intrigue de la créature vengeresse des SDF fonctionne admirablement bien dans une première partie, à l’aide de scènes réellement angoissantes, comme la poursuite de la créature dans de sombres tunnels par Mulder et Scully. On sent, de plus, toute la charge politique de cette fable fantastique. Malheureusement, tout cet aspect de l’épisode retombe comme un soufflé, faute d’une véritable conclusion.

vlcsnap-2016-02-09-12h13m28s74 vlcsnap-2016-02-09-12h12m39s123

Quand au drame vécu par Scully, il dessine à la fois sa relation difficile avec sa mère et sa famille, son rapport à la mort, l’importance de son travail, et le souvenir de son fils William. Là encore, l’émotion est réelle dans une première partie, mais ne trouve pas sa bonne conclusion. Les tirades finales de Scully semblent théâtrales, trop explicatives quant à ses sentiments, pour nous toucher réellement. Pourtant, en chemin, de très belles scènes rappellent l’émotion de One Breath (saison 2, également écrit par Glen Morgan, et James Wong), notamment celle où Scully regarde partir sa mère, dans les bras de Mulder, avant de vouloir aussitôt partir travailler. On retrouve en quelques plans la profonde tristesse de cette femme qui ne s’épanouit que dans le travail. La mise en scène très réussie de Glen Morgan, mais surtout le jeu très touchant de Gillian Anderson, porte ses scènes.

En somme, Home Again aurait pu être un épisode parfait. Scènes d’épouvante et scènes d’émotion s’y entremêlent parfaitement, tout comme la thématique du deuil et celle plus sociale du traitement des sans-abris. Malheureusement, l’épisode se termine sur des dialogues un peu poussifs et une conclusion trop facile de l’intrigue « monster-of-the-week », laissant le spectateur frustré.

Note : 7/10

Nicolas Lincy, 09/02/2016